Archives de catégorie : Santé

Masques…

Selon la préfecture, plus de 100 000 masques ont été distribués le 20 mars aux établissements de santé du département. → principe : 1 masque/jour/soignant.
• Les pharmacies ont également été approvisionnées et le seront sur un rythme bihebdomadaire. → Les personnels pouvant récupérer des masques sont : les médecins et infirmiers libéraux, ainsi que les personnels de l’aide à domicile.
• Le 21 mars, les établissements sociaux et médico-sociaux ont été également approvisionnés.

Et si vous voulez faire votre masque vous-même, cliquez ici et pour plus de photos et détails (en anglais) : cliquez ici.

Une attention pour ceux qui ramassent nos ordures

« Je travaille au service ordure ménagère de la Communauté de communes des Baronnies en Drôme Provençale.
Nous assurons la collecte des déchets et du tri sélectif, tous les jours de la semaine.
Malgré les gestes barrières que nous devons tous appliquer, il est difficile pour nous derrière le camion de les appliquer à 100 %.
Même si nous avons des gants de protection, il est très compliqué durant la collecte de ne pas retirer les gants pour nous essuyer les yeux ou de toucher le visage à cause de la poussière que le camion ou la benne dégage.
C’est pourquoi je vous demande de veiller à ne pas jeter vos masques, gants et mouchoirs usagés ou tout autre chose à risque dans les conteneurs du tri sélectif (couvercle jaune), mais de les mettre dans des sacs poubelles fermés et de les jeter dans les conteneurs des ordures ménagères (couvercle vert).
Merci à tous de votre compréhension et de nous aider par ces petits gestes simples qui peuvent éviter un peu plus la propagation de ce virus.
Restez chez vous et à bientôt. »

Rumeurs, rumeurs…

Quelqu’un me dit ce samedi : « il paraît qu’il y a plein de malades aux Pilles ». C’est une amie qui le lui a dit… Ah, bon, je ne suis pas au courant. Mais alors, la sirène du SAMU ? Il venait voir un habitant de la Grande rue. Aïe, angoisse ! Finalement, ce n’était qu’une mauvaise grippe, pas de panique. Petit tour d’horizon : de la grippe, rien d’autre.

Le corona menace, mais pas besoin de sacrifier aux rumeurs qui font monter la tension ! On vous tiendra au courant en toute transparence, dans la limite bien sûr de nos informations. Restons bien confinés !

A propos, pêche et chasse sont interdits. Un pêcheur sous le pont a écopé d’une amende de 135 € ! … Les gendarmes sont chargés de faire appliquer le confinement et la présentation des dérogations avec fermeté :  un cycliste solitaire a également été verbalisé.

Rappelons donc les restrictions de déplacements décidées le 20 mars : « Les activités de loisirs , la fréquentation de terrains de jeux, les promenades dans les parcs publics, dans les espaces forestiers, le cheminement sur les berges de rivières, fleuves, lacs et plans d’eau (Via Rhôna, quais du Rhône, etc…) sont formellement proscrites conformément au décret du Premier ministre du 16 mars 2020. Par ailleurs, les déplacements à proximité du domicile liés à l’activité physique individuelle des personnes (à l’exclusion de toute pratique sportive collective) et aux besoins des animaux de compagnie doivent se faire à proximité immédiate du domicile et être les plus brefs possibles (pas plus d’une demi-heure). »

Confinement mode d’emploi

Un dispositif de confinement est mis en place sur l’ensemble du territoire depuis le mardi 17 mars à 12h00. Les déplacements sont interdits, au moins  jusqu’au 31 mars, sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d’être muni d’une attestation :

1° Trajets entre le domicile et le ou les lieux d’exercice de l’activité professionnelle et déplacements professionnels insusceptibles (!) d’être différés ;
2° Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées ;
3° Déplacements pour motif de santé ;
4° Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance des personnes vulnérables ou pour la garde d’enfants ;
5° Déplacements brefs, à proximité du domicile, liés à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective, et aux besoins des animaux de compagnie.

L’attestation nécessaire pour circuler est à télécharger au format PDF (73 ko), au format DOC (16 ko), au format TXT (1 ko) ou à reproduire sur papier libre. Si vous ne pouvez pas l’imprimer, vous pouvez la reproduire sur papier libre. Elle est destinée à responsabiliser chacun qui doit prévoir ses déplacements et les limiter au maximum. Les infractions à ces règles seront sanctionnées d’une amende désormais passée à 135 euros.

>> Un seul déplacement peut rassembler plusieurs motifs (par exemple, un rendez-vous médical suivi de courses alimentaires). Dans ce cas, plusieurs cases peuvent être cochées.

Pour ceux qui travaillent, l’attestation de l’employeur, au format PDF (227 ko), au format DOC (18 ko) ou au format TXT (2 ko) est valable pendant toute la durée des mesures de confinement et n’a donc pas à être renouvelée tous les jours.

Dans un contexte qui n’est pas celui d’une pénurie et où les déplacements pour faire ses courses quotidiennes sont autorisés, il n’est pas nécessaire de réaliser des stocks alimentaires : cette désorganisation des circuits de distribution est contraire à la solidarité collective.

Le secrétariat de la mairie des Pilles est fermé. S’adresser à André ou Olivier en cas d’urgence, y compris pour toute demande si vous êtes en difficulté. Merci aussi de nous signaler des voisins qui le seraient.

Crèches et établissements scolaires sont fermés depuis le 16 mars, mais un accueil réservé aux enfants des personnels soignants et de sécurité est organisé à Nyons (collège Barjavel, école maternelle de Sauve, école Notre-Dame). Les assistantes maternelles à domicile peuvent continuer leurs activités.

Les déchetteries sont fermées mais le ramassage des ordures ménagères se poursuit.

Il appartient à chacun de mettre en place les mesures barrières recommandées : se
laver très régulièrement les mains, tousser ou éternuer dans son coude, se moucher avec un mouchoir à usage unique qu’il faut mettre ensuite dans une poubelle.
• Le port de masques chirurgicaux est réservé aux personnes malades et à leurs contacts. Ils ne doivent pas être demandés aux pharmacies à cette fin.
• En cas de symptômes (fièvre ou de sensation de fièvre, toux, difficulté à respirer), il est demandé de rester chez soi et de porter un masque chirurgical en présence d’autres personnes.
• Contacter votre médecin pour signaler votre situation.
→ Ne pas appeler le 15 sauf en cas d’urgence vitale ! (crise respiratoire aïgue)
• Les personnes qui ont été en contact avec un sujet malade mais qui ne présentent pas de symptômes, y compris les personnels de santé, peuvent continuer à travailler.

Lire à ce propos l’excellent article du Monde : qui contacter ? résumé en un graphique.

Une plateforme téléphonique, accessible au 0 800 130 000 (appel gratuit depuis un poste fixe en France 7 jours/7, 24h/24) permet d’obtenir des informations sur le Covid-19 et des conseils non médicaux pour les voyageurs ayant été dans une zone où circule le virus ou ayant côtoyé des personnes qui y ont circulé. En revanche, elle n’a pas vocation à recevoir des appels des personnes qui ont des questions médicales liées à leur propre situation
• Le site internet de référence est le suivant : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Les établissements recevant du public listés ci-dessous sont autorisés à ouvrir :

Continuer la lecture de Confinement mode d’emploi

Covid-19 (Coronavirus) : quelles infos ?

Une page internet du gouvernement rend compte des évolutions et des instructions à suivre en temps réel : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Il est maintenant clair pour tous qu’il faut suivre les consignes sanitaires données à toute la population, à lire via le lien ci-dessus.

Vous pouvez également les réponses simples à 30 questions sur le site du Monde.

Et pour savoir si ce que vous disent les réseaux sociaux ou les passants est vrai, consulter ici cette page de décodeurs.

Et si vous voulez vraiment tout savoir, lisez cet article très documenté. Ou bien écoutez cette série d’émissions.

COVID-19 (Coronavirus) : recommandations

Un premier cas a été décelé ce 3 mars dans la Drôme : une femme de 89 ans originaire de Nyons qui était hospitalisée à Valréas depuis plusieurs jours. Elle a été transférée vers l’hôpital de la Timone, à Marseille. Le préfet rappelle les consignes pour freiner l’épidémie :

L’enjeu est de freiner la transmission du virus qui circule désormais sur le territoire français.

  • Pour cela, il appartient à chacun de mettre en place les mesures barrières recommandées : se laver très régulièrement les mains, tousser ou éternuer dans son coude, se moucher avec un mouchoir à usage unique qu’il faut mettre ensuite dans une poubelle.
  • Le port de masques chirurgicaux est réservé aux personnes malades, à leurs contacts, aux professionnels de santé recevant des personnes malades, aux personnes chargées des secours aux victimes et aux transporteurs sanitaires. Le reste de la population ne doit pas porter de masque. Ils ne doivent pas être demandés aux pharmacies à cette fin.
  • En cas de symptômes (fièvre ou de sensation de fièvre, toux, difficulté à respirer), il est demandé de rester chez soi et de porter un masque chirurgical en présence d’autres personnes.
  • Composer le 15 pour signaler votre situation. Le SAMU pourra ensuite, le cas échéant, vous orienter sur les centres hospitaliers équipés de kits de dépistage, dont le centre hospitalier de Valence.

Ne pas se rendre chez son médecin, ni aux urgences de l’hôpital.

  • Une plateforme téléphonique, accessible au 0 800 130 000 (appel gratuit depuis un poste fixe en France 7 jours/7, 24h/24) permet d’obtenir des informations sur le Covid-19 et des conseils non médicaux pour les voyageurs ayant été dans une zone où circule le virus ou ayant côtoyé des personnes qui y ont circulé. En revanche, elle n’a pas vocation à recevoir des appels des personnes qui ont des questions   médicales liées à leur propre situation.
  • Le site internet de référence est le suivant : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Trois conseils face aux fortes chaleurs

En étudiant le mode de vie des Bédouins, les scientifiques ont réussi à mieux comprendre comment notre corps réagit à la chaleur et quels sont les gestes les plus efficaces pour faire face aux chaleurs extrêmes.

1 : Buvez des boissons chaudes plutôt que des boissons fraiches.

Pour compenser les pertes d’eau causées par la transpiration, il faut bien évidemment s’hydrater en continu, même si l’on n’a pas soif.

Dans le désert, les Bédouins peuvent boire jusqu’à 10 litres de thé chaud par jour. Mais pourquoi du thé chaud ?

Explication : si boire un thé chaud vous donne chaud sur le moment, c’est un mal pour un bien car la température élevée du thé augmente votre température interne du corps et stimule ainsi votre transpiration, ce qui refroidit votre corps.

2 : Privilégiez une alimentation facile à digérer et… salée !

Les Bédouins privilégient les aliments riches en fibres et en eau (légumes, lait, pita, soupe, volaille…), auxquels ils ajoutent un peu de sel.

En effet, comme nous l’avons vu juste avant, la transpiration nous aide à nous refroidir mais elle a pour inconvénient de nous faire perdre beaucoup de sodium. Il est donc important de compenser cette perte en mangeant du sel (chlorure de sodium), sous peine de développer des troubles graves : contractures et spasmes musculaires, nausées, évanouissements, convulsions, insuffisance respiratoire…

En plus, contrairement à ce qu’on peut penser, manger salé étanche la soif ! Des chercheurs ont montré que le sel faisait produire à notre corps plus d’urée, ce qui, au final, limite les pertes d’eau.

3 : Par fortes chaleurs, vous découvrir est une fausse bonne idée.

Les Bédouins, eux, se couvrent de la tête aux pieds pour se protéger du soleil.

Ils portent au moins deux couches de vêtements amples (une chemise de coton et un pantalon – le sarouel – portés à même la peau et recouverts du thoab, semblable à une robe).

Cette superposition favorise la convection entre les couches de tissus. L’air chauffé par la couche extérieure s’élève à l’intérieur et s’évacue par l’encolure. Ce mouvement aspire, par le bas du thoab, l’air ambiant moins chaud. Le courant d’air ainsi créé permet à la sueur – qui absorbe la chaleur du corps – de s’évaporer et ainsi de le refroidir. C’est ingénieux !

Vous aurez sans doute du mal à vous procurer ce genre de vêtements ou à vous promener avec sans vous faire remarquer…

Mais l’idée à retenir est que vous avez intérêt à porter des vêtements amples et qui couvrent votre corps pour rester protégé contre le soleil et laisser passer l’air.

(source : Explora Santé)

Canicule : pollution atmosphérique

L’alerte pollution atmosphérique a été étendue le 23 juillet par le préfet au bassin d’air de l’Est de la Drôme (qui nous concerne aux Pilles). En conséquence, l’arrêté précise notamment :

  • la vitesse des véhicules est limitée à 70 km/h sur toutes les routes,
  • les barbecues sont interdits,
  • le brûlage des déchets verts est interdit à l’air libre et les dérogations sont suspendues,
  • les travaux d’entretien ou nettoyage dans les jardins ne doivent pas utiliser d’outils non électriques,
  • secteur agricole : tout fertilisant organique épandu doit être enfoui au même moment.

Canicule : relire les conseils publiés avec le premier épisode : http://lespilles.fr/alerte-canicule/

 

Prévention contre le moustique Tigre

Le moustique tigre : qui est-il ?

Aedes albopictus de son vrai nom, le moustique tigre est originaire d’Asie et se distingue des autres moustiques par sa coloration contrastée noire et blanche. Il s’est développé de manière significative et continue depuis 2004 en métropole où il est désormais présent dans 51 départements[1].

Depuis 2012, il s’est progressivement implanté dans 8 départements (Ain, Ardèche, Drôme, Isère, Loire, Puy de Dôme, Rhône-Métropole de Lyon et Savoie) de la région Auvergne-Rhône-Alpes

Ce moustique de très petite taille est particulièrement nuisible : ses piqûres interviennent principalement à l’extérieur des habitations, pendant la journée, avec un pic d’agressivité à la levée du jour et au crépuscule.

Il peut également être « vecteur » de la dengue, du chikungunya et du zika si, et seulement si, il est contaminé. Il s’infecte en piquant une personne contaminée, malade ou non, qui revient d’un voyage dans un pays où ces maladies sont présentes. Il devient ainsi capable de transmettre la maladie dans le proche voisinage en piquant ensuite des personnes saines.

Prévention : le moustique qui vous pique est né chez vous !

Continuer la lecture de Prévention contre le moustique Tigre