Archives pour la catégorie commune

Aides à la rénovation de l’habitat

Evoquées par la maire dans son discours des voeux 2019, les aides à la rénovation de l’habitat sont soutenues par la Communauté de communes. Elles permettent à des propriétaires d’obtenir des aides financières de l’Anah (Agence nationale de l’habitat) et d’autres financeurs comme le Conseil Départemental pour la rénovation de leurs logements (travaux d’économie d’énergie, d’adaptation aux vieillissement ou au handicap et traitement de l’habitat indigne).

Infos et contacts sur : http://www.cc-bdp.fr/a-la-une/habitat-renovation/aides-renovation/

Vœux de l’équipe municipale samedi 12 janvier

L’équipe municipale et les responsables associatifs

Près d’une quarantaine de personnes se sont regroupées en salle polyvalente samedi 12 janvier au matin pour les voeux de l’équipe municipale. André Balandreau a prononcé le traditionnel discours du maire dont le texte intégral est à lire ici, faisant le point sur les travaux passés et en perspective, remerciant les équipes et insistant sur l’harmonie au village.

Marylène Delmarre a rappelé que le Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) du Plan communal de sauvegarde a été distribué avec la Gazette, document à lire et conserver pour savoir que faire en cas de catastrophe.

L’adjoint au budget, Olivier Barlet, a ensuite indiqué qu’avec un résultat largement bénéficiaire en 2018, la commune a restauré un fonds de roulement du même niveau que celui qu’elle avait trouvé en début de mandat. Cela permet d’épurer les comptes en soldant les créances irrécouvrables et de léguer une situation saine à l’équipe qui tiendra les rênes de la prochaine mandature à partir de 2020. Il a insisté sur le fait qu’en dehors de celui du chantier eau-assainissement (budget séparé), aucun emprunt n’a été contracté durant la mandature et que la commune n’a pas augmenté son taux d’imposition.

Les responsables des associations présentes ont fait le point sur leurs activités passées et à venir. Pour Les Pilles, Histoire et patrimoine, Marylène Delmarre a insisté sur la nécessité de créer un comité d’organisation de la Foire des Pilles pour en assurer la continuité. Elle a signalé que l’association avait jusqu’à présent toujours pris en charge la part communale des travaux effectués, notamment en 2018 la rénovation du sacristain et l’électrification des cloches. Bernard Prévost a fait part des activités du Club du Cigalou qui compte 140 adhérents pillois et des environs. Repas, voyage ont marqué cette année 2018. Mr Prévost remercie la commune pour la mise à disposition de la salle polyvalente chaque jeudi après-midi pour la rencontre hebdomadaire de nos anciens. Dominique Divrechy a présenté l’Atelier du Chouchalout qui propose des cours, des conférences, des événements culturels régulièrement indiqués dans l’agenda du site des Pilles. Bernard Prévost a rendu compte des activités du club du Cigalou qui groupe quelque 130 aînés et se retrouve le jeudi pour jouer aux cartes et autres. Des voyages sont organisés (en 2018 aux Cinq terres, en 2019 à Barcelone) et des repas collectifs : le prochain est une soupe d’épeautre en mars. Les activités des Pilanthropes (café associatif, événements culturels, conférences) ont également été évoquées, ainsi que les cours de yoga de Shiatsu connexion, et l’animation du site Ensemble ici et de Radio’live par l’association DECOR. Yan Bernard a rappelé  que Cyrknop organise fin avril 2019 la troisième édition du festival du Cirque « Pilles sous les étoiles » et qu’un appel à bénévoles mais aussi pour héberger des artistes sera lancé. Enfin, Céline Joly a confirmé que, tout en maintenant l’expo photo Itinérances de septembre et le concert de la chorale du Delta,  le Comité des Fêtes se mettait en « dormance » faute de combattants en attendant de trouver les projets qui mobiliseront les troupes.

Olivier Barlet a donné le résultat des sondages effectués via la Gazette des Pilles. 39 personnes ont répondu au questionnaire (résultat actualisé avec les retardataires). 32 se sont prononcées en faveur des économies sur l’éclairage tandis que 9 préfèrent ne pas réduire l’éclairage public. Le maire a indiqué que des études sont en cours pour trouver les meilleures solutions et que les changements prendront un certain temps.

14 personnes ont indiqué préférer que les cloches sonnent deux fois par jour, 13 qu’elles sonnent les heures et 13 qu’elles ne sonnent pas du tout. Malgré cette majorité en faveur d’une sonnerie des cloches, le conseil a constaté que plusieurs riverains proches de l’Eglise ont voté pour l’absence de sonnerie en raison des vibrations et de la nuisance sonore. Pour respecter leur demande, le conseil préfère limiter la sonnerie aux événements (mariages, enterrements, etc.) et au tocsin d’alerte : il sonnera comme annoncé de façon courte le premier mercredi de chaque mois à midi, comme cela est demandé dans toute la France en l’absence de sirène, en accord avec le Plan communal de sauvegarde (DICRIM). Cela  testera son bon fonctionnement et permettra à tous de reconnaître cette sonnerie et d’être ainsi alertés en cas d’inondation, incendie ou autre catastrophe.

Après un court échange questions/réponses, une collation comme toujours bien fournie et « faite maison » a rassemblé ensuite l’assistance autour du verre de l’amitié.

 

 

Gazette, DICRIM et sondages

La Gazette N°10 a été déposée dans vos boîtes aux lettres accompagnée du Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM).

Ce document peut sauver des vies en cas de besoin. Gardez-le précieusement dans un endroit accessible après l’avoir lu.

Vous pouvez le consulter et le télécharger en suivant ce lien :

Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs

La Gazette comporte également deux sondages : l’un sur l’éclairage public et l’autre sur la sonnerie des cloches. Merci d’y répondre sans tarder : ils ont pour but de guider le conseil municipal dans ses choix.

 

Listes électorales : 31 mars dernière limite !

Depuis le 1er janvier 2019, c’est plus facile. Plus besoin de le faire avant le 31 décembre pour l’année suivante : les dates sont rapprochées des élections. Ainsi, la date limite est le 31 mars 2019 pour les élections européennes du 26 mai.

Une permanence sera assurée le samedi 30 mars de 10 h à 12 h en Mairie.

Vous pouvez déposer votre demande à la mairie de la commune ou par courrier à la mairie, mais l’inscription est désormais également possible en ligne sur le site du ministère de l’Intérieur quelle que soit la commune de résidence. Les infos sont détaillées sur le site du service public. Tout cela est rendu possible par la mise en place d’un répertoire électoral unique (REU) et permanent dont la tenue est confiée à l’INSEE.

Cérémonie du 11 novembre

Les Pillois s’étaient déplacés en nombre autour du monument aux morts ce dimanche matin juste avant la volée de cloches de l’église à 11h00.

Il y eut les discours bien sûr, Mme Delmarre rappelant le devoir de mémoire transmis par les bâtisseurs de notre monument juste après la guerre. Sans oublier le message du Président de la République.

L’appel des noms. Le dépôt de la gerbe. Dans une ambiance attentive et recueillie.

Les anciens combattants étaient eux-aussi présents avec leur porte-drapeau André Chabrol. Le doyen de notre village, Adrien Delmarre, 98 ans et demi (« les demis comptent beaucoup à mon âge !), chevalier de la légion d’honneur, avait tenu à faire le déplacement.

Points forts de la cérémonie et ô combien émouvants : les enfants du RPI La Jarrige accompagnés de leurs professeurs ont déposé un lumignon pour chaque poilu tandis que Lison lycéenne déclamait un poème.

Les enfants ont interprété très solennellement la Marseillaise ainsi que l’hymne européen.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après la cérémonie, un sympathique vin d’honneur proposé par le Conseil Municipal réunissait les Pillois sous la Halle tandis que le duo des 4 saisons présentait 3 chansons de la Grande guerre.

11 novembre: 1918 – 2018

Commémoration Communale :

Dimanche à 10h, nous vous donnons rendez-vous devant le monument aux Morts des Pilles pour marquer le centenaire de l’armistice de 1918,  » non pas pour perpétuer le chauvinisme et ses inhumaines traditions, mais pour dire à tous ce qu’ils ont souffert physiquement et moralement ». (extrait du discours d’inauguration du monument aux Morts par Alexandre Silan).

Seront présents les enfants de l’école Les Pilles-Aubres qui interpréteront la Marseillaise et l’hymne européen et les Anciens combattants qui porteront leur drapeau.

Ainsi, pour célébrer la paix et faire mémoire des personnes qui ont perdu la vie lors de la 1ère guerre mondiale, tous les villages de France feront sonner les cloches à 11 heures pendant 11 minutes.

Le traditionnel pot de l’amitié offert par la municipalité suivra la commémoration et aura lieu exceptionnellement cette année sur le parvis de l’église dans laquelle se déroule une exposition consacrée à nos anciens « Les Pilles en 14-18 ».

 

 

 

 

Restauration du meuble sacristain

Nicholas Bentley devant le sacristain rénové

Peu de Pillois l’ont déjà vu, mais bien caché dans la sacristie de l’église et encastré sous une montée d’escaliers, a été installé, lors de la construction de l’église en 1878, un très beau meuble sacristain en noyer. Vraisemblablement conçu et posé, à l’époque, par un artisan du village, ce témoin du passé et du savoir-faire pillois avait subi un gros dégât des eaux et menaçait de disparaître.

 

le sacristain avant rénovation 1

Soucieux de préserver le petit patrimoine local, le conseil municipal a fait une demande de subvention auprès du département qui a été acceptée.

De son côté l’association Les Pilles, Histoire et Patrimoine lors de ses dernières AG s’est engagée à verser un don pour compenser le dû de la commune afin que cette restauration ne grève pas le budget communal.

le sacristain avant rénovation 2

Les travaux furent confiés à Nicholas Bentley, ébéniste designer habitant Sahune. Avec enthousiasme et talent, Mr Bentley a su remettre en valeur ce témoignage du passé désormais sauvé.

Sur demande en mairie ou auprès de Marylène Delmarre , il vous sera possible d’admirer ce bel ouvrage, notamment durant l’exposition 14-18.

Le Jour de la nuit : c’est samedi 13 octobre

Nous éteindrons cette année encore les lumières pour « le jour de la nuit » dans la nuit du samedi 13 au dimanche 14 octobre, en phase avec l’événement national. Cela prend cette année un éclat particulier, le conseil municipal réfléchissant à une généralisation de l’extinction comme le font déjà certains villages avoisinants. Un événement cinéma est prévu samedi soir aux Pilanthropes, cela permettra de voir (?) aussi à ce niveau si la nuit est une gêne.

Le Jour de la Nuit est une opération de sensibilisation à la pollution lumineuse, à la protection de la biodiversité nocturne et du ciel étoilé. L’extinction permanente aux heures où dorment la plupart des gens permet de faire de substantielles économies pour la commune en plus de participer à l’effort collectif de réduction de la consommation d’énergie. Cela augmente-t-il l’insécurité et la délinquance ? Les études disent le contraire, mais cela suppose quand même quelques aménagements, notamment pour sécuriser les parkings.

Les travaux de l’entrée Ouest !

La dernière phase a commencé comme prévu ce lundi 10 septembre. Changement de programme : l’enrobé et les ralentisseurs on été coulés le mardi 11 et non durant la nuit, en deux parties, sans fermeture de la route.

Reste encore les derniers raccords, la mise à jour des bouches d’eau, la finalisation des ralentisseurs (profilage à froid et peinture), les derniers panneaux, le radar pédagogique et la question des eaux pluviales… Après les réunions de chantier qui ont constaté les insuffisances, on en est encore là.